A l’Est, beaucoup de nouveau

A l’Est, beaucoup de nouveau

[quote]Par Corinne Estève-Diemunsch, Directrice Marketing & Communication de Limonetik[/quote]

Les analyses de marché et autres articles « tendance » nous amènent, depuis 5 ans, à considérer l’industrie du secteur du e-commerce sur 3 zones géographiques principales: l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest et l’Asie (Chine / Inde / Japon). Notre Blog suit également ce constat, en traitant du m-commerce en Chine par exemple.

Pourtant, 2 zones passent sous les écrans radar et présentent de très enviables taux de croissance : l’Afrique et l’Europe de l’Est. Intéressons-nous à celles-ci, et tentons de comprendre les similitudes et les différences avec le marché occidental.

E-commerce : l’Europe, 2ème marché mondial
Sur la zone Europe – Russie incluse pour cette étude -, le marché du e-commerce des biens et services vendus en BtoC a crû de 16,3% en 2013 pour atteindre 363,1 milliards d’euros, selon le rapport 2014 d’E-Commerce Europe. Les analystes s’accordent sur une prévision à plus de 420 milliards pour 2014, et la barre des 600 devrait être franchie fin 2016.

Les niveaux de croissance et de maturité sont évidemment variés au sein de la zone. En 2013, 3 pays représentaient, à eux seuls, 61% du CA global de la zone ! Le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France sont des locomotives pour l’Europe des 28.

Voici l’illustration précise, zone par zone :

2013 : état des lieux du marché de l’e-commerce BtoC en Europe
2013 : état des lieux du marché de l’e-commerce BtoC en Europe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Europe de l’Est : le plus fort potentiel du continent

Focus sur cette zone qui comprend Russie, Ukraine, Bulgarie et Roumanie.

34 millions de e-consommateurs, pour une population totale de 248 millions, soit 14% de la population. A comparer avec les 59% de la zone occidentale du continent !
Entre 2012 et 2013, le marché est passé de 13,4 à 19,3 Mds d’euros, et la tendance ne devrait pas s’inverser.

Europe de l’Est : le plus fort potentiel du continent
Europe de l’Est : le plus fort potentiel du continent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Les freins : géopolitique et technique

L’actualité très récente est évidemment un frein à la croissance globale de l’économie de l’Ukraine et, dans une moindre mesure, de la Russie. De même, les infrastructures télécoms ne sont pas encore assez homogènes pour accueillir les progrès du m-commerce. L’optimisme doit cependant dominer les réflexions, de même que pour l’Afrique. Un chiffre encourageant ? 40% des internautes sont inscrits à un réseau social : un taux de pénétration faible, donc social commerce et community management sont encore à déployer !